Taipei : destination gastronomique

taipei

Mars 2019, découverte absolue de ce pays si accueillant qu’est Taiwan. Il y a tant à dire sur le mode de vie, et l’histoire de cette île étonnante de modernité et de savoir vivre. Je pourrais y consacrer un blog entier.

Mais pour l’heure, c’est l‘esprit food taïwanais dont je vais vous parler.

La cuisine taïwanaise n'est déjà plus une surprise

Branchée et inspirante, elle gagne du terrain sur les tables françaises.
Mélange de saveurs chinoises et japonaises, elle se glisse subtilement au rang de la haute gastronomie.
Étonnante par sa richesse et sa diversité : Viandes, poissons, crustacés, mollusques, tofu, légumes, fruits, féculent, bouillon.
Tout est exploité dans une version sucrée/salée tout en rondeur.

saveur taipei, pousses de bambou
sucré/salé foie de canard
Taipei capitale et mégapole, moderne et ouverte en tout point, a séduit certains de nos grands chefs. Joel Robuchon ne s’est pas trompé en ouvrant L’Atelier Taipei en 2009.
Les étoiles du guide rouge Michelin ont traversé toute l’Asie et la mer de chine pour se poser sur une vingtaine de restaurant de Taipei. De quoi attirer les palais les plus fins.
Les restaurants gastronomiques tiennent une place importantes dans la capitale. L’ambiance et la décoration y sont aussi soignées que les mets.

Surprenante : la street food

La cuisine taiwanaise est aussi surprenante par sa saveur que par sa façon de la déguster.

street food taiwan
street food et night market
poulet grillé
Taipei petit dej classic


Inutile de s’asseoir dans un restaurant pour s’éclater les papilles. La street food et les night markets sont sans doute la meilleure façon de découvrir la vraie cuisine populaire.
Certaines rues de Taipei comme Dihua Street, une des plus vieilles de la ville, vous transporte dans un autre temps à la nuit tombée. Échoppes et vitrines en enfilade où, on se balade comme dans un musée la bouche grande ouverte.

night market étalage
Calamar à l'étalage

Les odeurs peuvent parfois surprendre, comme celle du stinky Tofu. Fermenté jusqu’à la limite du supportable, il peut soulever le cœur des plus solides.
Fruits de mer et mollusques, grillés, crus, ou à la vapeur sont vendus en barquette et se dégustent en marchant, jusqu’à l’échoppe suivante ou l’on craque sur une brochette de champignon ou de tripes grillées.
On peut marcher et manger pendant des heures.

étal poissons et fruits de mer Taipei

La soif, vient vite à force de mélanger les saveurs, là encore, bien que rafraîchissantes, des boissons improbables telles que du lait de papaye, du bubble tea (thé au lait glacé au fond duquel s’entasse des perles de tapioca), où encore du sirop de prune surprennent les palets occidentaux. mais on peut bien sûr boire de la fameuse taiwan beer à tous les coins de rue.

 

Pour terminer l’aventure gustative, les pâtisseries proposent de délicieuses sucreries, tels les mochis, où les délicieux gâteaux à l’ananas taiwanais.
Les fruits exotiques et les glaces sont tout aussi variés et terminent les food balad tout en légèreté.

Manger, avant tout un acte social

Vous l’aurez compris Taipei est une ville vibrante et gastronomique, qui grouille de curiosité culinaire.
Mais manger, pour les taiwanais est avant tout un acte social.

Le partage est de mise à chaque bouchée. À table on choisit un plat par personne et on le partage entre convives, on pioche dans tous les plats, chacun remplit son assiette selon son goût.

restaurants populaires à Taipei
Tiawan gastro xiao long bao

Les restaurants populaires sont gais et bruyants, l’ambiance est chaleureuse et l’on ressent la joie d’être assis ensemble pour partager et déguster les repas.

street food à Taipei

Dans la rue, on demande, on discute on échange, on découvre, en mangeant.
Les lieux dédiés à la nourriture peuvent prendre des allures atypiques. Une planche, des tréteaux, une marmite bouillonnante d’où s’échappent des effluves hallucinantes et devant laquelle s’allonge une queue impressionnante d’habitués, qui viennent chercher le ravioli, la brioche, la brochette réputée du quartier.
Taipei se transforme alors en aire de pic nique géante dans une propreté incroyable. Aucune barquette, aucune serviette en papier, aucun gobelet ne finira sur le trottoir dans cette fourmilière.

bol de soupe de riz aux crevette

Exemple d’ouverture de mixité, et de savoir vivre. Taipei reste à ce jour l’expérience culinaire la plus riche que j’ai connue.

Merci Taipei, pour ta douceur de vivre, je reviendrai sans aucun doute.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu